Se former au nettoyage : les différentes voies possibles

Se former au nettoyage : les différentes voies possibles

Publié le 23-12-2020
Métiers #Formation #Etudes #Aventure

Le secteur de la propreté emploie près de 500 000 personnes en France dont 83% sont en CDI. Il connaît depuis plusieurs années une profonde professionnalisation. Les qualifications attendues augmentent d’années en années. Les formations se complexifient via des enseignements toujours plus variés, comme vous l’explique l’article ci-dessous.

Les formations diplômantes

Les cursus permettant l’obtention d’un diplôme facilitant l’entrée dans le secteur de la propreté sont nombreux. Parmi les plus fréquents, nous pouvons en citer 3.

- CAP Maintenance et hygiène des locaux.
Cette formation insiste sur les fondamentaux du nettoyage (techniques de stérilisation et de désinfection, techniques de nettoyage etc). Elle permet de prétendre aux métiers suivants : agent de propreté hospitalière, agent d’entretien et rénovation, agent machiniste propreté et bien d’autres professions.

- BAC Professionnel Hygiène, propreté, stérilisation.
Conservant les fondamentaux du nettoyage mais intégrant aussi des notions de management, cette formation offre le tremplin idéal vers des métiers comme chef d’équipe propreté, chef de site etc.

- TCN 2 responsable de service hygiène et propreté.
Ce cursus délivre un des diplômes les plus certifiants du secteur avec un titre de niveau 2. Les thèmes y étant abordés sont nombreux et variés (techniques de nettoyage, formations scientifiques et techniques, relations commerciales, management …). L’élève est, après une première expérience réussie, capable d’occuper des fonctions à haute responsabilité dans le secteur comme responsable de secteur, directeur d’agence ou encore chargé de développement commercial.

Se former au nettoyage : les différentes voies possibles

Les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP)

Les Certificats de Qualification Professionnelle (ou CQP) sont des diplômes reconnus en tant que tels par l’Education Nationale. Ils renseignent sur les compétences techniques des salariés et sont un gage de qualité dans l’intervention qui sera menée.

De nombreuses certifications existent afin de graduer le niveau technique des salariés allant du CQP Agent d’entretien et rénovation en propreté à CQP Responsable de secteur.

Cette qualification opérationnelle permet aux salariés de justifier d’un savoir-faire bien précis augmentant leur employabilité mais aussi la qualité de travail supposée de l’entreprise les employant.

Se former au nettoyage : les différentes voies possibles

La porte d’entrée sans diplôme toujours ouverte

Si le secteur tend à nettement se professionnaliser, il est toujours possible d’y entrer sans diplôme. C’est d’ailleurs encore le cas pour une grande partie des salariés du secteur. Ceux-ci sont formés directement par leur responsable au sein de l’entreprise. Le poids de l’expérience est aussi très important puisqu’il peut aisément se révéler supérieur à n’importe quel diplôme dans une profession où le savoir-faire et la technique continueront de primer dans les années à venir.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.